Ouverture

Date : Vendredi 30 janvier

Lieu : Salle Tilleul


Animation : André N’Guessan, Vice-Président du réseau projection

 

Intervenants :

Julie Aubriot, Présidente du réseau projection

Alain Boinet, fondateur de l’organisation Solidarités International

Cassilde Brenière, responsable de la division « eau et assainissement » à l’AFD

Brice Lalonde, Conseiller spécial pour le DD au Pacte Mondial des Nations Unies, ancien ministre de l’environnement.

Patrick Trémège, Président de la Commission des Affaires Internationales du SIAAP.

 


Les sujets abordés : 

Présentation du réseau projection : créé en 2008, rassemble les jeunes professionnels engagés pour les services essentiels. Vision large et transversale des services essentiels au sud. Importance de l’échange. Valorisation de l’expertise jeune. Liberté de pensé, « pertinence en toute impertinence ».

Pourquoi Défis Sud 3 ? Intérêt croissant des jeunes générations pour les services essentiels. Forum dont on aurait rêvé en tant que jeunes diplômés.


 

Patrick Trémège sur les défis de la coopération décentralisée


Les défis à relever pour la coopération décentralisée ?

Il faut regrouper les énergies disponibles, et faire face à un problème de budget pour les Collectivités territoriales.

Le séisme à Haïti a incité des afflux d’argent, et l’intervention d’une multitude d’acteurs. En effet, les ONG agissaient sans coordination. Il y a donc une nécessité d’intégration dans un processus global, en coopération avec la population.

 

 

 

Alain Boinet sur l’enjeu des villes


Avec 7 milliards d’habitants, la baisse de l’accès à l’eau courante, les conflits et catastrophes, les conséquences en termes de services détruits, la gouvernance très affectée… le processus urgence-reconstruction-développement a beaucoup de progrès à faire. Il faut commencer à s’intégrer avec l’ensemble des acteurs, à travailler en complémentarité avec les multiples acteurs.

 

Des conseils aux jeunes diplômés ?

Considérer la diversité des acteurs, être motivé et engagé envers les autres. On a beaucoup à recevoir des cultures de par le monde, des différences, de la solidarité, des échanges. On peut faire bouger les lignes



Brice Lalonde sur la COP 21 de fin novembre.


Il est important d’aborder le changement climatique quand on parle de services essentiels. Avec plus d’évaporation, plus de sécheresse, hausse du niveau de la mer, la question de l’eau est essentielle, eau qui est aussi indispensable à l’énergie. Les institutions internationales sont défaillantes, elles réfléchissent à leurs contraintes nationales et non internationales (enjeux électoraux…).

Politique et économie ne peuvent plus faire sans les problématiques climatiques.



 

Cassilde Brénière sur l’année 2015 pour l’eau et l’assainissement


Cette année est charnière, notamment avec le forum mondial de l’eau en Corée du Sud. L’eau et l’assainissement seront aussi dans un des nouveaux Objectifs de Developpement Durables (ODD). Accès à l’EAU & ASS, accès universel, qualité de l’eau (épuration), gestion de la ressource (car ressource la plus impactée). [AS12] 

Il ne faut pas perdre de vue les gens et les bénéficiaires, et amener à une réduction des inégalités.

 

Sur le lien Projection - AFD ?

C’est un partenariat qui apporte fraicheur et lumière. Dans le secteur de l’eau, tout le monde se connait, d’où l’importance de l’apport d’une vision extérieure, pleine d’humilité et d’énergie, ainsi que d’un équilibre Homme-Femme.



Julie Aubriot sur le réseau Projection


Le projet du moment est un travail sur le rapport à l’échec. Le monde du développement commet pas mal d’erreurs. On remarque souvent les bonnes pratiques, mais on ne revient pas assez sur les échecs. Ce travail est en lien avec 4 étudiantes de Sciences-po Paris.Projection, c’est renforcer les capacités des jeunes. C’est une mise à disposition d’outils (rencontres mensuelles, ateliers internationaux, journées pédagogiques à l’AFD…), et la discussion autour de thématiques innovantes.


Demain sera ce que nous voulons en faire. Chacun dans sa filière doit apporter sa pierre à l’édifice.

 

 

Capitalisé par : Marion Hoyez


Aucun commentaire ...

Voulez-vous laisser un commentaire ?